Festival international du film d'Arras

ROSANNA ARQUETTE, UNE AMERICAINE A ARRAS

Invitée d’honneur du quatrième Festival International du Film d’Arras, la venue de la comédienne Rosanna Arquette a représenté à coup sûr l’un des évènements marquants de la manifestation. Du Grand Bleu de Luc Besson à la Grand’ Place du chef-lieu du Pas-de-Calais, il n’y a qu’un pas que l’actrice n’a pas hésité à franchir afin de présenter, lors d’une projection exclusive, son premier film en tant que réalisatrice : Searching for Debra Winger.

Programme - Biographie - Filmographie

Une soirée d'exception

Lors de cette soirée du samedi 15 novembre, le public arrive en masse, la salle se remplit très vite. Le débarquement en grandes pompes des célébrissimes femmes panthères quelques minutes plus tard ajoutent un parfum d’exceptionnel à la manifestation. La salle est pleine à craquer, la star se fait attendre. Rosanna Arquette et Arras, l’association d’idée fait sourire, mais pourtant la voilà. Incrédule, l’audience suit des yeux la silhouette fragile de la comédienne qui descend les marches de la salle, avant de l’acclamer sous un tonnerre d’applaudissements.

Bravant les désagréments du climat régional devenu légendaire, Rosanna Arquette, entourée de l'historien du cinéma Alain Garel et du directeur du Festival Eric Miot, a présenté en quelques mots son film aux festivaliers : un documentaire portant sur la condition des actrices dans le système hollywoodien. D'emblée, celle-ci s'excusera de ne pouvoir s'exprimer dans la langue de Molière : "Mon français est... merde !". Le public, conquis, la voit s'éloigner dans la pénombre tandis que débute sur l'écran la projection.
Collection impressionnante des témoignages d'une trentaine d'actrices parmi les plus en vue de l'industrie cinématographique internationale, Searching for Debra Winger a visiblement enchanté les festivaliers arrageois. La comédienne doit revenir afin de donner une conférence demain matin ? Qu'à cela ne tienne, le rendez-vous est pris.
 

Recherche Susan désespérément de Susan Seidelman

 

Un échange avec le public

Coiffée d'un béret et relativement décontractée, Rosanna Arquette retrouve le public du festival venu assister à la projection d'Apprentissages de Martin Scorsese, un moyen métrage issu du film collectif New York Stories (1989). Après le film, la comédienne s'engage à se livrer aux questions de l'audience présente. Tout y passe : projets, désillusions, rencontres professionnelles, famille, conciliation de sa vie privée et de ses désirs d'actrice, etc... Mais Rosanna ne se laisse pas démonter et répond de bonne grâce à tout ce qui lui est demandée, restant parfois volontairement vague, avec un art de la rhétorique qu'elle utilise à merveille. Dire peu pour signifier beaucoup... L'actrice s'amuse avec le public qui s'amuse avec elle.

Mais voilà qu'il est déjà l'heure de nous quitter. La conférence se termine, mais le public n'en a pas assez. Quelqu'un aura-t-il le courage de demander un autographe à la star hollywoodienne ? C'est qu'on ne voit pas ça tous les jours, dans la région. Les festivaliers prennent le temps pour se relever de leur siège, remettre leur manteau... Soudain, un téméraire s'avance. Grand sourire, Rosanna se plie au jeu. De l'un, puis d'un autre... "Une photo, Miss Arquette... Une petite signature ici, s'il vous plait...". Mais là, il faut que la belle rejoigne ses obligations d'artiste. Une dernière petite photo, et cette star sans fard repart mener son combat contre le système hollywoodien. Qu'elle se rassure, à Arras, le message est bien passé.